Vrac 43, rien à voir avec la Haute-Loire

Encore plus d’un mois (estival) plus tard, un nouveau vrac, forcément marqué par deux semaines de vacances. Un gros vrac, avec beaucoup de livres (mais pas que) et qui commence par une fabuleuse lecture :

  • Livre/La maison dans laquelle : ça attaque avec du lourd. Un énorme pavé de chez Monsieur Toussaint Louverture et comme à chaque fois que je lis un des ouvrages de la collection des grands animaux, c’est une belle claque que je me prends dans la tête. Et cette fois encore je n’ai pas été déçu. La présentation ne dit pas grand chose du contenu et je ne compte pas moi non plus révéler de quoi il est sujet dans ce livre. Je vous dirais juste que c’est un sacré chef d’œuvre (ma lecture favorite de l’année, probablement l’ouvrage que je préfère dans cette collection pour le moment excellente). Bref, foncez ! C’est bien écrit, c’est un univers prenant (bien qu’un peu dur à appréhender) et plein de personnages riches et attachant. Un livre-monde fascinant qui me hante toujours deux semaines après l’avoir refermé.
  • Livre/Té Mawon : dur dur de passer après le précédent. Et c’est un livre cyberpunk, genre que je ne goute pas plus que cela. Mais cela a, là aussi, été un véritable plaisir que de le lire. L’histoire de plusieurs personnages qui, chacun avec leurs armes, tentent de renverser le monde dans une mégapole caribéenne futuriste. Un très bon livre bourré de qualités, du rythme haletant au scénario bien troussé (avec une petite réserve de ma part sur la résolution finale) en passant par un type de personnage très bien trouvé (les traductrices). J’ai eu l’impression d’être face à une excellente partie d’un jeu de rôle de Mike Pondsmith (ce qui, dans ma bouche est un gros compliment). Et surtout, le principal point fort de ce livre, c’est sa magnifique langue, fabuleux mélange entre le créole et le jargon cyberpunk.
  • Livre/Blackwater, la crue : on va faire plus sobre à partir de maintenant. Un livre dont on a beaucoup entendu parler (en bien) et qui m’a malheureusement déçu. Cela semble être le début (par une crue) d’une saga familiale chez une riche famille de l’Alabama. Ca se lit très facilement mais je n’ai finalement pas tellement accroché sans pouvoir trop dire pourquoi. Peut-être est-ce parce qu’il ne s’agit que d’une introduction? A voir si je vais plus loin,…
  • Livre/Bâtir aussi. Ola. Ce n’est pas mauvais. Mais je vais avoir du mal à en parler. Un ensemble de texte d’auteurs différents dans un même univers (les printemps arabes de 2011 ont fait boule de neige et la France de 2021 est une sorte d’utopie communarde). L’ambiance est sympa et un peu séduisant pour les sympathisants d’extrême gauche. Mais l’ensemble est des plus inégal et un peu brouillon. Cela aura été sympa à lire, intéressant et parfois motivant. Un bon outil de réflexion mais pas un bon livre malheureusement.
  • Livre/Petite histoire politique des banlieues populaires : un court essai qui fait ce qu’il annonce dès le titre. C’est intéressant, plein de références permettant d’étayer ce que l’on sait déjà mais loin de nous apprendre foncièrement grand chose sur le sujet. Une lecture rapide et utile.
  • Livre/Le grand traité du jardin punk : oui, j’ai lu un livre de jardinage. Et même que j’ai envie de mettre en application certaines des idées développées dedans. Et même que je me suis dit que j’aurais envie d’avoir un vrai jardin pour aller plus loin. Un nouveau coup de cœur qui me semble pouvoir faire l’effet d’un déblocage sur le sujet du jardinage. Et un point de vue politique radical et intéressant (auquel je ne peux que souscrire) sans être trop envahissant.
  • Série/The Boys, saison 3 : j’avais apprécié la première, été mitigé pour la 2 et cette saison 3 est entre les deux permettant au rythme et au casting d’oublier les défauts qui restent derrière.
  • Série/Sandman, début de saison 1 : après deux épisodes, je suis satisfait. C’est très fidèle au comics (que j’ai longtemps cité comme ma lecture préférée de tout les temps, ce que je pourrais probablement toujours faire parfois) pour le moment et je suis ravi de retrouver cet univers (et ces personnages tellement marquants). Le casting est excellent (un sans faute pour le moment?), visuellement c’est au poil. Franchement, je ne demande rien de plus.
  • Visite/Aubusson : gros coup de cœur pour cette ville que j’ai trouvé extrêmement belle, surprenante et agréable. Et c’est sans parler de la cité internationale de la Tapisserie qui est un magnifique écrin hébergeant quelques bijoux (tant en tapisseries historiques que pour les créations contemporaines sur Tolkien et Miyazaki) et proposant une visite des plus pédagogiques.
  • Visite/Musée de l’imprimerie de Nantes : une excellente surprise. 2h de visites guidées par un ancien typographe qui fait tourner les machines et explique parfaitement le fonctionnement et l’histoire de l’imprimerie. Une chose supplémentaire à faire dans cette superbe ville.
  • Jeu de société/Twilight Imperium : la drogue, la drogue, la drogue ! Et c’est toujours aussi bien. On va essayer de s’organiser de façon à pouvoir jouer plus régulièrement (tous les 3 mois possiblement).
Vrac 43, rien à voir avec la Haute-Loire

Vrac 39, rien à ajouter.

Beaucoup de lecture et ce n’est pas fini ! Mais pas que,…

  • Série/Moon Knight : les séries Marvel, ça marche pas trop avec moi ces derniers temps. Mais après avoir vu les cinq premiers épisodes, j’ai hâte de voir le dernier, beaucoup plus que par leurs dernières productions. Est-ce à cause de l’ambiance Egyptienne? Du personnage campé par Oscar Isaac? Du ton plus sombre que d’habitude? Je ne sais pas mais pour moi ça marche !
  • Visite/Clos Lucé : Les vacances de printemps ont été l’occasion d’une sortie familiale dans le fameux château de Leonard de Vinci et ça a été une très belle découverte tant pour les enfants que pour les parents. Le bâtiment lui-même est très joli mais c’est les extérieurs et les inventions qui y sont présentées qui marquent le plus les esprits faisant de ce lieu un site véritablement unique et marquant.
  • Revue/180°C Des recettes et des hommes, numéro 27 : la production de ce genre de revues thématiques semble se développer ces derniers temps (ou alors c’est moi qui y fait de plus en plus attention lorsque je flâne en librairie) et plusieurs d’entre elles ont attiré mon regard. J’ai donc craqué sur ce numéro d’une revue culinaire résolument écolo, un numéro à la thématique fromagère. Bardé de recettes salivantes (mais trop compliquées pour moi) reliées à des articles relativement intéressants, c’est une lecture sympathique donnant bien faim mais pas des plus marquantes malheureusement. Pourquoi pas à l’occasion mais pas plus que cela…
  • Revue/Bout du monde, numéro 50, Alpiniste : la littérature de voyage, c’est mon truc. Donc une revue sur le sujet, je voulais y jeter un œil et ce numéro dédié à l’alpinisme était une bonne occasion. Là aussi, j’en ressors avec un sentiment un peu mitigé face à l’intérêt aléatoire qu’ont suscité les textes, certains me passionnant (l’exploration d’Eric Shipton pour accéder au Nanda Devi par exemple) pendant que d’autres me laissaient de marbre. C’est probablement le lot de ce genre de revue. J’y rejetterais un œil de temps à autres, si d’autres thématiques attirent mon regard !
  • Livre/Détruire les villes avec poésie et subversion : avant de parler du livre en lui-même, il faut que je revienne sur ce titre qui est si beau et si prometteur, justement plein de poésie et de subversion. Il s’agit du recueil de numéros de Désurbanisme, un fanzine consacré à détricoter nos villes actuelles. Forcément, le sujet m’intéresse et j’ai découvert une réflexion extrêmement riche et inspirante avec de belles petites touches d’humour. Seul petit regret, le format recueil qui rend l’ensemble un peu rude à finir lorsqu’on a la mauvaise idée de lire l’ensemble d’une traite comme je l’ai fait. Lisez quelques extraits, promenez vous dans votre ville et passez à autre chose. Puis revenez-y !
  • Livre/Le dernier apprenti sorcier, tome 3 : Murmures souterrains : j’avais parlé du tome 1 en aout 2020 sans poursuivre immédiatement la série. J’ai dévoré le second en début d’année sans en parler ici avant d’enchaîner sur le 3. Et je dois dire que j’ai vraiment hâte de passer au quatrième. Cette série d’Urban Fantasy londonienne, tout en se concentrant sur un nouvel aspect à chaque numéro (les rivières/les clubs de Jazz/le monde souterrain) continue de prendre de l’ampleur, élargissant petit à petit la mythologie de l’univers créé par Ben Aaronovitch, comblant des trous laissés précédemment tout en ouvrant de nouvelles pistes. Ca se lit comme l’on dévore un paquet de délicieux nougats et l’on en redemande !
  • Livre/Utopies réalistes : la principale déception de cet article. Non que ce livre soit inintéressant mais je ne l’ai sûrement pas lu au bon moment et il ne vient que confirmer certaines de mes convictions sans m’apporter les billes que j’espérais y trouver ni l’espoir qu’il essaye de raviver. Il y a cinq ans, avant la présidentielle de 2017, cela aurait tellement passionnant tant ce livre rentre en résonnance avec la campagne à l’époque de Benoit Hamon. Tant pis,…
  • Livre/Dans la forêt : Et l’on termine avec ce gros coup de cœur. Les livres traitant de mondes post-apo, ce n’est pas forcément toujours une réussite (même si sous la plume de London, ça marche forcément) mais là, Jean Hegland a vraiment réussi son coup en se concentrant sur la vie de deux jeunes sœurs vivant seules loin du monde dans la forêt pendant que la société -au loin- est en train de sombrer. Sororité, robinsonnade, hymne à la nature,… Le post-apo n’est qu’un prétexte pour parler de ces sujets et l’on en ressort chamboulé par une histoire tour à tour belle, déchirante, triste et heureuse. Vraie grosse claque que ce livre résolument politique (à la fois féministe, écolo mais aussi optimiste par bien des aspects). Etrangement, j’y ai trouvé avec une grande surprise bien des choses que j’attendais découvrir dans Utopies réalistes,…
Vrac 39, rien à ajouter.

Vrac 37, potes en or, épouse en platine

Pas d’intro, le titre dit tout ce qu’il y a à dire. J’ai énormément de chance. Merci à vous.

  • Jeu vidéo/Hidden Through Times : un Où est Charlie? sur ordinateur à travers l’histoire. Un très bon jeu du genre qui marche très bien avec les enfants.
  • Livre/Travel Book : Mars : offert par une amie, une excellente surprise. Un magnifique livre du duo Schuiten/Tesson sur le thème de la colonisation martienne. Et, comme on s’y attend avec un tel duo d’auteurs, c’est juste somptueux.
  • Livre/Les disparus d’Apostrophe : Jack Palmer, on connaît. Apostrophes, l’émission de Pivot, on connaît. Mais l’association entre les deux, j’avoue que je n’en avais jamais entendu parler. Et ça marche du tonnerre de dieu. De bonnes grosses barre de rire que cette BD policière en milieu littéraire.
  • Livre/Dans la pièce du fond : une belle surprise encore. Des nouvelles policières malines et inquiétantes bien anciennes. Ca se dévore très bien et il y a une ou deux perles dans le lot.
  • Livre/Vladivostok : Je dois mener une partie de jeu de rôle qui se déroule dans cette ville et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent pour se renseigner (sans parler de la propagande qu’on retrouve un peu partout,…). Et ce livre est l’un des rares que j’ai trouvé sur le sujet. C’est sympa, ça fait le job pour découvrir Vladivostok mais c’est bien tout.
  • Exposition/Juifs d’orient : Une visite organisé par le boulot vu qu’on a fourni quelques documents. Comme d’habitude avec les expositions de l’Institut du Monde Arabe, c’est passionnant avec un contenu aussi intéressant que le travail de muséographie est réussie. Et rien que pour les images de la synagogue de Douro Europos, ça vaut l’entrée. J’ai juste été soufflé,…
Vrac 37, potes en or, épouse en platine

Vrac 35, ça joue beaucoup

Peu de voyages à Paris ces temps-ci, un roman bien épais et c’est une période sans trop de lecture. Mais j’ai plein d’autres choses pour vous !

  • Expo/Traversées du paysage – Jean Anguera : Les expos en tant de Covid, c’est compliqué,… A Orléans, nous avons la chance de disposer d’une collégiale transformée en centre d’exposition avec une programmation qui ne m’a jamais déçue jusque là. Et celle-ci n’a pas été une première, bien au contraire avec cette découverte, pour moi, du travail de Jean Anguera. Un véritable coup de cœur pour moi (bon, ça connecte avec le Land Art et avec Stalker, donc aide aussi à me parler).
  • Jeu de société/Cartaventura Vinland : Un livre dont on est le héros transformé en jeu de société et donc jouable à plusieurs. Tout le monde a été convaincu que cela soit nous ou mes parents. C’est beau, sympa mécaniquement et ça arrive à nous transposer dans l’univers des explorateurs vikings. Une réussite immédiate et j’ai hâte de découvrir les autres jeux de la série.
  • Jeu de société/Lueur : visuellement, c’est un coup de cœur immédiat. C’est juste somptueux et l’ensemble est extrêmement cohérent. Au niveau de la partie technique malheureusement, c’est un peu plus compliqué. J’ai l’impression qu’il y a des soucis d’équilibre et de gap entre gros et petits joueurs. Mais franchement, j’ai envie de lui redonner une chance, rien que pour ses qualités graphiques.
  • Film/L’étoile de Noël : un dessin animé assez décevant,… Graphiquement, c’est basique, au nouveau de l’histoire aussi. Mais c’est beaucoup trop marqué pour moi,…
  • BD/Jeremiah 38, Tu piges? : S’il y a une série traditionnelle de BD Franco-Belge que j’apprécie, c’est bien celle-là, un de mes points d’entrée dans le post-apo. Malheureusement cet album est l’un des plus décevant. C’est du Jeremiah, c’est sûr. Mais ça correspond exactement au résumé classique des albums de cette série. Rien de plus, rien de moins (si ce n’est le scénario). Pas de surprise, pas d’élément vraiment marquant. Triste.
  • Jdr/Duck Tales : j’avais besoin d’un truc à faire jouer à mes enfants. J’ai bidouillé un truc où l’on incarne Picsou, Tagada Jones et Geo Trouvetou, un petit système de règle et un scénario basique et c’est parti. Joué à deux reprises (avec ma femme en renfort pour la première et ma mère pour la seconde) et ça a très bien marché pour des séances de 30/40 minutes. On continuera !
  • Jeu de figurines/Savage Core : mon grand veut jouer depuis un moment aux figurines, je lui avais promis qu’il pourrait. Et cela m’a semblé le jeu idéal, en simplifiant un peu dans un premier temps. Trois hommes préhistoriques pour lui, trois Guerriers jaguars (avec des figurines de guerriers africains) pour moi et ça a roulé tout seul. Là aussi, une grosse réussite.
Vrac 35, ça joue beaucoup

Vrac 34, long time no see.

Ce vrac n’est pas des plus chargé mais entre les figurines et les suites de série déjà évoquées dans d’autres articles, on a fait le tour d’une bonne partie de ma vie culturelle de ces derniers temps. Quelques éléments néanmoins :

  • Revue/Relief : Attiré par la couverture, je l’ai feuilleté au hasard en librairie et me suis immédiatement laissé convaincre d’acheter ce numéro hors série regroupant des articles des douze premiers numéros de cette revue semestrielle « dédiée à la nature, à l’aventure et à l’exploration ». Et franchement, je ne peux que vous conseiller d’y jeter un œil. C’est très dense, approfondi tout en restant accessible et intéressant. Sans oublier l’objet lui-même qui est un très beau travail d’édition.
  • Livre/Americanah : une nigérienne qui revient à Lagos quinze ans après l’avoir quitté pour faire ses études aux Etats-Unis, le tout sur fond d’histoire d’amour. Ce livre arrive à mélanger légèreté et sérieux, humour et gravité, frivole et sérieux, le tout avec une plume des plus agréables. Plus encore, la construction du récit est juste magistrale. Vraiment une excellente lecture !
  • Livre/Autobiographie d’un poulpe et autres récits d’anticipation : Aie. Ce livre avait pourtant beaucoup de chose pour me plaire. Un recueil de nouvelle d’anticipation surréaliste sur la communication des animaux, rédigé comme des discussions entre scientifique. Mais je ne saurais dire pourquoi cela n’a pas marché avec moi, si c’est le style ou le contenu mais ce n’est pas passé avec moi malheureusement.
  • Film/Zebulon et les Médecins volants : la suite de la première aventure de Zébulon que j’avais vu au cinéma avec mon ainé. Cette fois-ci j’y ai été avec mes deux garçons et ils ont tout les deux adorés. Personnellement, je l’ai trouvé en deçà du précédent mais ça fait bien le taff quand même.
  • Film/Cuisine et dépendance : Une comédie française? Ici? Et le pire, c’est que c’est moi qui ai choisi ce film, convaincu par l’excellente chaîne youtube Calmos qui m’a rappelé que j’aimais beaucoup Jaoui et Bacri. Et naturellement, j’ai passé un excellent moment, c’est drôle, touchant, bien écrit et tout aussi bien joué. Un excellent choix.
  • Youtube/Minibricks : Un truc de fou ! Une youtubeuse qui réalise des dioramas juste hallucinants inspirés de films (souvent d’horreur). La qualité de son travail est juste hallucinant.
  • Visite/Samara : Pendant quelques jours aux dernières vacances, nous avons été passer du côté d’Amiens et en avons profité pour visiter ce magnifique site touristique entièrement tourné autour de la vie à la préhistoire. Place de la femme, tir à la sagaie et au propulseur, funéraire, habitat, chasse, feu, artisanat,… Toutes ces thématiques sont abordés par des guides d’une grande qualité. Et le site est vraiment énorme, laissant une place très agréable à la nature et à la balade. On a tous apprécié, adultes comme enfant. Une excellente découverte.

Vrac 34, long time no see.

Vrac 32, orgie de lecture

Deux semaines de vacances pour moi, ça veut dire pas mal de lecture. Quelques autres choses à noter dans cet article mais il sera donc surtout question de bouquins.

  • Livre/2666 : un sacré monument. Plus de 1300 pages, regroupant en cinq parties autant d’histoires qui se rejoignent et empruntant à de nombreux genres,… Ce n’est parfois pas simple d’avancer, de s’y retrouver et de savoir où l’on en est mais dès que l’on arrive à rentrer dedans, on se laisse aspirer et c’est véritablement marquant.
  • Manga/Les montagnes hallucinées : adaptation en manga d’un des chefs d’œuvre de Lovecraft. L’histoire, on la connaît, elle est très bonne. Reste les illustrations et l’adéquation entre les deux. Et c’est juste magnifique. Les images sont très belles et il y a des planches tout simplement somptueuses.
  • Livre/Les lames du cardinal, volume 2 et volume 3: il y a deux ans, je vous parlais du premier volume de cette série. Cette année, je me suis enfin décidé à attaquer le second. Et l’avis est toujours le même. Cela fait très bien ce que ça veut faire, de l’action, de l’intrigue et des personnages haut en couleur. Chose amusante, le style m’a étonné en empruntant des choses à la littérature feuilletonnant dans la façon de décrire les personnages et leurs éléments caractéristiques et en enchaînant les moments marquant. Un vrai plaisir et j’ai enchainé directement sur le volume 3, toujours qui clôt parfaitement la trilogie !
  • Livre/Histoire des îles : j’adore London mais celui-là m’a finalement semblé dispensable. C’est bien écrit, on découvre bien la société d’Hawaï au début du 20e siècle mais je n’ai pas trouvé de nouvelle réellement marquante.
  • Livre/Transamerica : un spécial de trail qui décide, suite à la victoire de Trump, décide de traverser les Etats-Unis d’Est en Ouest en courant. Tout à fait ma came ce genre de livre et ça correspond bien à ce que j’attendais, une description du pays, de ses paysages et de ses habitants avec de magnifiques photographies. Rien d’innovant ni de réellement marquant mais c’est le genre de lecture sur lequel je passe toujours un bon moment.
  • Série/Succession : l’histoire d’un richissime homme d’affaire et de ses quatre enfants/successeurs. Une des meilleures séries que j’ai vues ces derniers temps. Un rythme très enlevés, des machinations et jeux de pouvoir dans tous les sens et un excellent casting.
  • Série/Marvel’s What if? : On enchaîne avec les deux premiers numéros de la dernière série Marvel,… Le concept est tentant et tiré de très bons comics. Et c’est un gros échec pour le moment malheureusement.
  • Film/Black Widow : Et un nouveau mauvais film Marvel. Rien à ajouter.
  • Visite/Legendiaparc : Un parc animalier mélangé avec un parc à spectacle autour des légendes. Un gros coup de cœur pour moi comme pour les garçons. Les spectacles étaient bluffant et la partie zoo très bien faite avec de gros enclos que l’on peut bien observer. Une très agréable découverte.
Vrac 32, orgie de lecture

Vrac 29, chargé

Beaucoup de choses cette fois-ci :

  • Anime/Invincible (bis) : Petit addenda au 28 : j’ai fini la saison 1 et j’ai finalement vraiment bien aimé. Ca reste relativement classique avec le léger twist révélé à la fin du 1 et pas mal de sang pour se démarquer.
  • Série/Brooklyn 99 : C’est loin d’être la première fois que j’en parle mais on a finit de voir (pour mon épouse) et revoir (pour moi) cette série. C’est impressionnant de voir la qualité qui se maintient tout au long de ces sept saisons pour arriver à une conclusion logique et émouvante.
  • Série/Parks and Recreation : On enchaîne avec un rattrapage de ce classique avec pas mal de retard. Si la première saison a un peu vieilli dans le style, ça reste des plus agréable à regarder. C’est fun, c’est frais, les personnages sont attachants.
  • Film/La bonne épouse : J’étais très sceptique face à l’idée de base derrière ce film (une comédie sur les difficultés une école privée pour filles en mai 1968). Mais au final, j’ai passé un bon moment. C’est porté par un très beau casting et ça fait plutôt bien ce que cela veut faire. Rien de révolutionnaire mais une bonne surprise. Autre point positif, ça m’a rappelé l’excellent Magdeleine sister.
  • Film/Mandibules : Dupieux ! J’en parlais dans mon précédent article mais je voulais revenir dessus. C’est du pur Dupieux et ça tient bien ses promesses. Un excellent moment comme toujours avec les qualités de tous les films de ce réalisateur (la qualité de réa, le jeu, le scénar, la musique,…). Un très léger bémol néanmoins sur le traitement du personnage d’Adèle Exarchopoulos et de son handicap. Après, tous les personnages en prennent pour leur grade et sont au moins aussi mal traités,… Je suis sorti du cinéma en me disant que 1) purée, qu’est ce que ça fait du bien de retourner en salle 2) je veux un jeu de rôle permettant de jouer des films à la Dupieux.
  • Visite/Museum d’Orléans pour la biodiversité et l’environnement : les musées ont rouvert et celui-là en particulier. Pourquoi lui? Parce que ça fait six ans qu’il était en travaux. Et que les Museum, c’est cool. Et celui-ci ne déroge pas à la règle d’autant plus que sa modernisation a bien marché. J’ai fait la visite avec mes deux fils donc ça a forcément été une visite sous un angle un peu particulier mais on a tous les trois adoré et j’y retournerais probablement seul.
  • Youtube (et twitch)/Collectif Ob/ik : un collectif mixant a avec réussite sciences humaines/histoire/histoire de l’art et pop culture. Pour le moment, ils ont surtout bossé sur la figure du monstre et c’est juste passionnant. Attention, c’est hyper intello par contre.
  • Youtube/Après l’Effondrement : plus simple, des vidéos assez courtes qui font le point sur divers sujets de collapsologie. C’est clair, très bien fait un sous un prisme intéressant.
  • Jdr/Macchiato Monsters : un gros coup de cœur. Je l’attendais depuis un moment et j’ai trouvé ce que je cherchais : un bon jeu médiéval fantastique pour faire des parties à l’ancienne assez simplement tout en donnant des outils (plein de tables et de conseils) bien pensés. Je vais le poncer celui-là (bon, j’ai déjà bien commencé avec une partie en vocal et une création de perso solo avec ma femme)
  • Culture/Mooc La Renaissance en Val de Loire : un excellent mooc proposé par les tourangeaux du CESR et d’Intelligence des Patrimoine sur la Renaissance dans la région. C’est du très bon niveau, pédagogique et plein d’information intéressantes. Un exemple de ce qu’on peut faire en médiation culturelle de nos jours.
Vrac 29, chargé

Vrac 22, tout va à bien…

Oui, je sais, cela fait un moment. Mais entre l’achat d’une maison, trois enfants et des vacances, j’ai pas mal été occupé et n’ai guère trouvé le temps de venir par ici. Mais me voici avec un peu de pêle-mêle :

  • Livre/La dérivée mexicaine : livre photo faisant suite à un séjour au Mexique. Sur fond noir, on ne voit que le sujet, généralement simple objet, visage ou corps, le tout étrangement organisé. Une belle plongée dans ce pays, ses habitants et ses mythes. Vraiment un bel ouvrage.

9782919507030_internet_h1400

  • Livre/Sang Noir : un autre bouquin parlant d’autres mythes. Ceux de la chasse cette fois-ci et sur la figure du Sauvage. Revenant sur les traditions et pratiques qui secouent ce monde à travers toute l’Europe et revenant jusqu’à, l’anthropologue et ethnologue Bertrand Hell présente ici une étude passionnante mais extrêmement aride et complexe à lire. Après, ça vaut le coup de s’accrocher jusqu’au bout.
  • Livre/Agatha Raisin enquête, tome 6 : Vacances tous risques : place à une lecture plus légère avec ce petit polar sympathique dont les gros points forts sont le cadre chypriote à la fois original et dépaysant ainsi que le style fluide et agréable. L’enquête, très classique, fait bien le boulot. Par contre le personnage principal est insupportable et embarqué dans un triangle amoureux qui vient briser le rythme de la lecture et de ma motivation avec elle.
  • Livre/Le dernier apprenti sorcier, tome 1 : Les rivières de Londres : une autre lecture des plus légères. J’étais assez sceptique en me lançant dans ce livre et m’attendais à trouver une histoire assez classique et simple d’urban fantasy. Mais j’ai vite été détrompé et nous sommes face à une très bonne lecture d’urban fantasy. Personnages attachants, mythologie (cette personnification des affluents de la Tamise c’est excellent) aussi bien troussée que l’intrigue, rythme nickel, cadre londonien très bien décrit, style très agréable avec un bon dosage sérieux/humour… Un sans faute. Je continuerais la série avec grand plaisir.

71cLf-Y1PwL

  • Jeu de rôle/Dominion : Du space-opéra avec une ambiance à la Dune en jeu de rôle (ces intrigues et batailles entre grande maison féodales dans l’espace). Forcément je voulais y jeter un œil. Et j’en ressors avec une impression relativement mitigée. Globalement satisfait parce qu’il semble faire parfaitement ce pour quoi je l’ai acheté, parce que j’aime beaucoup le contenu et le système. Mais mitigé parce que tout cela est assez complexe et me semble difficilement transposable sur forum comme je l’imaginais (si ça vous tente, une excellente partie ici).
  • Jeu de rôle/Blades in the Dark : bis repetita. Même système de jeu, même motivation de ma part, même envie d’utilisation,… et même résultat. Un excellent jeu de rôle qui me semble difficilement transposable sur forum. Quel dommage ! Cette fois-ci, il s’agit de jouer une bande de voyou dans une cité médiévale tirant un peu sur le steampunk (une partie ici).
  • Jeu vidéo/Townscapper : Est-ce qu’on peut appeler ça un jeu? J’en doute un peu. Mais ça reste excellent. Un jeu de construction urbaine sans règle, aléatoire, d’une simplicité déconcertante (Clic gauche, on ajoute un bloc de terre ou un étage. Clic droite, on en enlève un. Possibilité de changer la couleur des bâtiments. Le moteur fait le reste). C’est zen, c’est créatif,… Un véritable bonheur qui détend.

tc

  • Jeu vidéo/TEW2020 : un jeu de simulation de compagnie de catch. On recrute des worker, on développe sa compagnie et on organise des shows. Bien addictif pour qui aime le genre et le catch, c’est un véritable plaisir et ça me permet de créer des histoires et affrontements bien funs.
  • Radio/L’été comme jamais : Pas grand chose à dire pour présenter cette émission qui se veut feel-good et parle de vacances estivales dans le contexte si particulier de cette année cauchvidesque. Globalement sympa, je conseille particulièrement l’émission du 29 juillet sur les chasses au trésor et celle du 3 août sur les micros aventures.
  • Télévision/Au bout c’est la mer : oui, je parle rarement de télévision ici pour la très simple raison que je ne le regarde presque jamais (sauf certaines saisons de Koh-Lanta). Mais nous sommes tombé par hasard sur cette émission et avons été convaincu. Le concept : le présentateur parcourt la rivière de sa source à l’embouchure et présente diverses rencontres et découvertes le long de son lit. C’est simple et passionnant. Malheureusement ce n’est pas simple de retrouver d’anciennes émissions et de les regarder en replay,… Et au passage, ça m’a donné envie de faire de même le long de la Loire sur plusieurs années avec les enfants. Va falloir mûrir ça…
  • Festival/La fête du Duy : tous les ans en août, il y a cet événement artistique sur un des îlots de la Loire à Orléans. Et tous les ans, nous sommes partis à ce moment là. Heureusement, cela n’a pas été le cas cet année et je m’y suis rendu avec grand plaisir, un camarade (merci pour les photos d’ailleurs) et deux enfants. Pour tout vous dire j’étais prêt à payer l’entrée juste pour aller sur l’île. Et j’ai été très agréablement surpris par ce qui y était présenté, entre art outsider, sculpture, conteur et école de cirque. Seul déception, nous y avons été la première demi journée et tout n’était pas encore totalement en place (mais il n’y avait presque aucun visiteur, ce qui était royal). J’ai hâte de pouvoir y retourner avec des enfants plus âgés et idéalement de nuit.

  • Jeu de société/Magic Rabbit : Gros coup de cœur que ce jeu pour ma femme et moi. Parties de deux minutes trente qu’on enchaîne, collaboratif, jeu de mémoire très rythmé. Il vaut l’achat et le test sans hésiter d’autant que les auteurs ont prévu une véritable rejouabilité avec des difficultés additionnels à découvrir avec le temps.
  • Film/9 mois ferme : seconde vision. Je vais faire bref : Dupontel est un aussi fabuleux acteur que réalisateur avec un état d’esprit admirable. Kiberlain est excellente. Pas grand chose d’autres à dire. C’est monumental.
  • Visite/Guédelon : halala. Je ne sais qui a été le plus émerveillé entre les deux garçons ou moi. Un chantier de château médiéval. Projet fou et passionnant. Nous avons adoré et y retournerons dans quelques années, c’est certain.

Vrac 22, tout va à bien…

Vrac 17

Assez court ce vrac vu que j’ai deux autres articles plus long sur le feu (un autour de Jack London et un sur la série Zone Blanche). Trois éléments :

  • Jdr/Mordiou : Je continue ma tournée des œuvres du Grumph et je suis toujours aussi convaincu. Cette fois-ci, il s’attaque au jeux de cape et d’épée et sa proposition semble faire le taff, toujours dans son style. Je vais le faire jouer en solo à mon épouse et la création de personnage (rapide et efficace) a achevé de me convaincre. Si vous voulez faire jouer des aventures de ce genre, je ne peux que vous le recommander.

bbdfc6fa05d4f75c1a94cdacd0627e3f
C’est du cape et d’épée? Alors j’ai le droit de mettre cette image non? Et comme ça je peux même montrer un catcheur. Nah !

  • Jdr/De urbium Graphidibus : Toujours du Grumph, un chouette recueil de cartes urbaines. Un bon utilitaire de plus.
  • Exposition/Les contes étranges de Niels Hansen Jacobsen : Et une expo de plus. Déjà, je ne connaissais pas vraiment le musée Bourdelle avant d’aller la voir et je dois dire que je suis séduit par le lieu qui est magnifique et à ces belles collections (l’accès aux collections permanentes est gratuite d’ailleurs). Ensuite, l’exposition en elle-même. Un sculpteur danois de la fin du 19e/début du 20e qui s’inspire clairement de la mythologie nordique.  Une magnifique exposition pleine d’œuvres inspirantes et dérangeante.

    DdJh2syXkAAaMaA
    Une des merveilles de cette exposition : Chopin de Boleslas Biegas
  • Sur la plateforme France Université Nunérique viennent de débuter deux Moocs plutôt intéressants :
Vrac 17

Vrac 12

Bon, forcément, le dernier vrai vrac date d’août et j’ai donc lu/vu/écouté et joué à plein de choses. Donc je ne vais pas pouvoir être exhaustif. Gardons donc le meilleur :

  • Grosse joie pour moi, la partie de jeu de rôle Jules Vernes que j’avais en cours depuis trois ans (dernier article sur le sujet) s’est enfin finie. Après Zanzibar, les trois personnages ont visité les cotes indiennes, Socotra et trouvé l’entrée de l’Atlantide à La Réunion. Là, je leur ai grosso modo fait jouer le septième Blake et Mortimer : L’énigme de l’Atlantide. Deux des personnages ont fini par partir dans l’espace pendant que la dernière a préféré retourner à Londres. Prochaine partie, avec les mêmes joueurs : du Warhammer !

affiche_originelle.jpg

  • Jeu de société/Horreur à Arkham, le jeu de cartes  : j’aime énormément le jeu de société malgré ces défauts évidents. Mais là c’est le gros coup de cœur que ce jeu. Il nous raconte des histoires, les mécaniques sont très bonnes, le deckbuilding très bien fichu et les parties semblent suffisamment variées. Seul gros défaut, le prix de ce jeu aux 1000 extensions.
  • Série/Barry : Un tueur à gage se prend de passion pour le théâtre. Le pitch est simple et donne un résultat hilarant. Un de mes gros trips de ces derniers temps.
  • Série/Watchmen : Le bouquin est un chef d’oeuvre et j’ai beaucoup défendu le film qui reste correct malgré toutes les critiques qu’il se prend. Là, on part sur une suite de la BD écrite par Damon Lindelof. Gage de qualité pour beaucoup mais vrai frein pour ma part qui n’ai jamais été convaincu par Lost ni The Leftover. Il reprend les mêmes recette ici mais j’avoue que pour le coup ça marche vraiment bien sur moi. C’est malin, bien écrit et cohérent avec l’oeuvre originale. Quand au casting, c’est du trois étoiles, avec Don Johnson, Jeremy Irons, Tim Blake Nelson, Jean Smart et Regina King. A voir (même si vous n’avez pas lu la BD, ça se regarde bien).

f4e944cc3aff6161c8c1c984297ee.jpeg

  • Bouquin/En Patagonie : c’est pas nouveau, j’aime la littérature de voyage. Et celui-là, livre essentiel du genre me faisait de l’œil depuis un moment. J’avoue avoir été finalement relativement déçu. Trop d’anecdote qui s’enchaînent avec quelques moments forts vraiment sympa mais beaucoup trop d’ennuis. Dommage.
  • Bouquin/Memoria : je ne suis pas forcément très amateur de space-opéra mais je me suis bien fait happer par l’histoire de ce tueur à gage métamorphe. Genefort écrit bien, les descriptions de planètes sont sympa et l’histoire prenante. Pas un chef d’oeuvre mais une lecture agréable.
  • Exposition/Tolkien, voyage en terre du Milieu : Je vais faire simple, c’est une merveille que cette expo. Une scénographie très bien pensée et des documents extraordinaire pour un parcours thématique pour des salles organisées autour de triptyques Manuscrits de Tolkien, dessins de sa propre main et pièces contextualisantes. On découvre la Terre du Milieu, on découvre Tolkien, on découvre de nombreuses autres œuvres. Juste fabuleux.

Capture.JPG
Thomas Gardner. A Pocket-Guide to the English Traveller, un de mes coups de cœur dans cette exposition, à rapprocher des plans de Tolkien sur la Comté

  • Quelques chaînes youtube catchesques :
    • Joseph Montecillo : il prend un match, une histoire, une construction et explique en quoi c’est une réussite. Et il parle du style de catch qui me plait le plus.
    • Kenny Johnson : des mini-documentaires sur des catcheurs indépendants à travers des angles forts qui marquent leur carrière.
    • Til We Make It : Mike Quackenbush, fondateur de la Chikara, qui explique comment devenir un catcheur à travers des sujets divers et variés. Passionnant pour le fan que je suis.
  • Et sinon, ça fait un moment que je suis coincé. Qu’il ne me reste plus que deux livres à lire de l’excellent China Miéville (voir cet article d’avril dernier) : les deux derniers livres du Cycle de Bas-Lag Les Scarifiés et Le Concile de Fer. Malheureusement les scarifiés était épuisé et cela me désespérait. Mais je suis par hasard tombé sur une petite librairie de l’imaginaire à deux pas de la gare d’Austerlitz (Le nuage vert, que je ne peux que vous conseiller pour la qualité de conseil de sa sympathique patronne ou pour ses très bons fonds) et ils venaient de le récupérer. Me voici donc en train de lire Les Scarifiés. Et Le Concile de Fer suivra bientôt. Et un article pour finir de faire le tour des écrits de Miéville.
Vrac 12