J’aime les figs

Ouais, je poste presque plus ces derniers temps. Mais j’ai une troisième excuse qui est née. Ouais, j’ai un titre pourri avec une référence à Dutronc pour cet article. Mais j’avais pas mieux. Et puis je fais ce que je veux ici de toute façon. Et donc, j’avais envie de faire un nouvel article sur les jeux de figurines vu que ça a longtemps été un loisir extrêmement important et prenant. Et que j’espère m’y remettre.

P1090847
La boîte de démarrage

Bref, il y a deux ans, j’avais parlé de mes anciennes passions pour Gorkamorka et de Confrontation et mon envie (abandonnée) de me faire un jeu de post-apo. Et dans un de mes tous derniers, j’ai évoqué Briskars sans en parler plus que cela. Et enfin il est temps. Depuis, une partie test, six figurines peintes de plus et beaucoup de lecture et réflexion.

Donc Briskars qu’est ce que c’est? De la piraterie (ouais !) animalière. On joue donc de petites bandes/équipages de quelques animaux (Singes, cochons, créatures marines, crocodiles,…) sur des cartes relativement peu étendues (du 60 cm par 60 avec des figurines à une plus grande échelle, on est très vite très proche).

Les figurines sont entre le sympa et le vraiment magnifique. Et surtout, elles ont énormément de personnalité et d’originalité. Visuellement, ça a beaucoup de tronche.

P1100022
Saguis. Assez fier de la peinture de celui-là je dois dire.

Le système de jeu (base de règles disponibles en ligne ici) est relativement simple mais très riche (plein d’action débile sont simulée, notamment se jeter des objets de décors à la tronche,…). C’est de l’activation au tour par tour avec PA et on dispose de nombreuses options de jeu lors de notre tour. Le système de combat est finalement assez simple même s’il faut piger une ou deux subtilités (LA base : défendre ça coûte des PA et on les récupère seulement au début de son activation).

P1100091
Viruga, belle bête

J’ai commencé par me prendre la boite de démarrage avec des singes corsaires et des marins cochons (assez inspirés des marines britanniques ou espagnoles je pense). Mais deux figurines dans chaque camps, ça fait maigre et après une première partie de test, je suis monté à cinq figurines de chaque côté pour des compositions que j’espère équilibrées et polyvalentes.

Bref, je suis vraiment convaincu et j’ai bien l’intention de continuer, en l’utilisant surtout comme un jeu de société à la maison avec les gens motivés pour tester.

P1100094
Schéma de couleur un peu original mais il y a une référence derrière.

PS : toutes les photographies de cet article sont les figurines que j’ai peinte pour ce jeu. Il n’y a pas à dire, je suis aussi mauvais photographe que peintre sur figurine. Mais j’y prend du plaisir et j’apprends. Petit à petit. C’est l’essentiel, non? Prochaine étape, se construire une table de jeu adaptée.

P1100087
Et le reste…
J’aime les figs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s