Des figurines et moi

J’en parle de-ci de-là dans divers articles, j’aime jouer aux figurines, j’ai pratiqué divers jeux au fil du temps. Voici une présentation de ce qui m’a marqué et des jeux importants pour moi (je ne vais pas parler des nombreux coups de cœur que je n’ai jamais pratiqué et ne pratiquerais jamais).

A la base, les figurines pour moi ça a été un objet d’admiration et d’envie. Mon vénérable paternel étant un fervent rôliste dans ces premières années (entre autres bons goûts), traînaient dans une petite boîte une vingtaine de figurines med-fan qui ont longtemps suscité mon envie. Dans le même temps, je fantasmais sans me lancer sur différentes pages de catalogue de jeux pour ado. Jusqu’à ce qu’un m’attire suffisament pour qu’à un Noël je demande la boîte de base : Gorkamorka ! Un nom magnifique, des visuels qui claquent et un pitch aussi court qu’accrocheur : des bandes d’orques qui se foutent sur la tronche avec des grosses bagnoles et des gros gun. Parfait. L’inspiration mad-maxienne ne me concernait pas mais c’est probablement un élément précurseur pour moi… J’ai déjà évoqué ce jeu dans un ancien article sur le post-apo.

gorkamorka

J’étais lancé. Construction de décors, conversion de véhicule et de figurine, constitution de bandes, un peu de jeu, le bonheur ! Pas de peinture, cela ne m’attirait pas (et ne m’a jamais attiré d’ailleurs). Enfin, un vrai coup de cœur pour l’ado que j’étais malgré des défauts qui me sautent aux yeux aujourd’hui.

Naturellement, je me suis ensuite mis au grand frère de Gorkamorka, le célébrissime Warhammer 40k avec une armée d’orque. Et deux cousins plus ou moins motivés (dont un qui peignait vraiment bien) et cela nous a occupé un certain nombre d’après midi chez nos parents respectifs ou nos grand-parents. Mais je n’ai jamais eu la même fascination pour ce second jeu. Quelques parties enthousiaste de Blowd-Bowl (je suis toujours aussi fan du concept) chez  des connaissances, un peu de Seigneur des Anneaux chez un ami qui collectionnait les figurines (je n’appréciais guère le jeu en lui-même, conscient de ces nombreux défauts ludiques).

Puis LE coup de cœur au lycée. Confrontation. Pour les magnifiques figurines d’abord. Puis pour le concept. Puis pour les règles (pas exemptes de défauts).  Puis pour la communauté (locale comme nationale). Le jeu qu’il me fallait à ce moment là. Idéal pour des parties entre potes (Alex, Guillaume, Brice, vous êtes toujours là tant d’années après,…). Idéal pour du compétitif. Une merveille ! Orques et gobelins dans un premier temps, nain de Mid-Nor dans un second temps. Je me suis éclaté, passant des après-midi à jouer entre amis (sur mon unique année de prépa et ma première de fac, j’avoue que je passais un après-midi par semaine à pratiquer en boutique avec la chouette communauté orléanaise) ou des week-ends à tournoyer. Et un tournoi revival récemment m’a redonné ce goût dans la bouche. La communauté de fan qui survit toujours tant de temps après sa mort est d’ailleurs un témoignage de cette originalité et de cette qualité… Ce jeu est tout simplement une merveille et aura toujours une place dans mon cœur et dans mes souvenirs.

traqueursb

Puis confrontation est officiellement mort. Et ma pratique des figurines avec lui. Les études, les déménagements, Magic et le début de la vie d’adulte, je me suis éloigné de cela.

Un beau jour, l’envie de reprendre me titillait et j’ai découvert que l’asso locale proposait un tournoi DBA tout en prêtant les figurines (une superbe armée de zoulou) et expliquant les règles. Vous pouvez retrouver mon rapport de tournoi sur cet article. Il s’agit d’un jeu de bataille antique/médiéval où chacun joue 12 unités dépendant de son armée (des dizaines d’armées dispo). Pas vraiment de compo à faire, ça se joue au placement, au contournement et aux soutiens que s’apportent les unités les unes aux autres. Très bon jeu assez simple à prendre en main et bien tactique aussi. Même si je n’ai pas trop pu rejouer depuis (une partie à l’asso), j’ai deux armées qui m’attendent à la maison pour que je les peigne !

Mais ma fibre post-apo me titille toujours. Je regarde ce qui existe sans rien trouver qui me plaise. J’envisage même d’écrire mes règles moi-même. Mais à quoi bon? Et il faut dire que je suis exigeant. Je veux un jeu :

  • Avec des bagnoles et des guns
  • Assez simple, que l’on puisse jouer en mode jeu de société
  • Où l’on puisse jouer les fig que l’on veut, sans restriction de marque ou de provenance
  • Assez libre dans la composition des bandes

Pas simple donc de trouver mon bonheur. Mais j’ai fini par trouver le mien : Red Button’s Nation ! Un jeu post-apo gratuit, où l’on joue un peu ce qu’on veut et qui a un background plutôt sympathique. Inutile de dire que j’ai foncé, téléchargé et dévoré les règles. Me voici donc lancé. J’ai récupéré quelques voiturettes que j’ai armé et converti et commandé de quoi me faire une paire de bande (essentiellement sur http://www.studiominiatures.com qui proposent de chouettes versions de personnages filmiques). Prochaine étape (août/septembre normalement) : la peinture !

rbn
Mes premiers bolides, en attente de peinture…

 

Publicités
Des figurines et moi

Une réflexion sur “Des figurines et moi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s