Vrac 5

Toujours (oui, j’ai un gros article sur le feu mais je manque de temps) :

  • Pas de bouquins mais une revue : America volume 5 : 4 numéros par ans pendant tout le mandat trumpien pour faire le point sur les Etats-Unis actuels, le tout sous le prisme de la littérature et de ses auteurs. J’avais envie d’y jeter un œil depuis un moment et la couverture sur l’Amérique Sauvage m’a achevé. C’est un sujet qui me parle beaucoup, les grands espaces de l’Ouest, dans la littérature (London,…) ou le cinéma (Into the Wild,…). Et j’avoue que j’ai bien aimé ce que j’ai trouvé, qu’il s’agisse du sujet principal ou le reste (je recommande particulièrement l’article sur la Nouvelle-Orléans et sur la littérature autour de cette ville qui me fait rêver). Après, ce n’est malheureusement guère réjouissant,… Heureusement que c’est bien écrit. Je me laisserais probablement retenter.america-n-5
  • Série / Glow 1.03 : C’est toujours aussi bien. J’ai envie d’insister sur le groupe complet de catcheuse. Chaque personnage a sa petite histoire, patiemment construite au fur et à mesure des épisodes. Du bon travail d’écriture ! (On sent que c’est la même équipe que derrière Orange is the new black,… Cette qualité est à mon sens un des gros points fort de la série carcérale…)
  • Série / Cloak and Dagger 1.03 et 1.04 : Ce n’est pas la série de l’année mais ça reste toujours aussi sympathique. Et ça se passe à la Nouvelle-Orléans. Je vous ai dit que cette ville me faisait rêver (et en plus ya une petite expo photo sur les quais d’Orléans qui donne sacrément envie d’y aller,… Tout se ligue pour me faire fantasmer !)
  • Série / Luke Cage 2.01 : ça repart calme. Heureusement que l’acteur principal a un gros capital sympathie et que le tout respire la coolitude (la musique, l’ambiance,…) parce que ça ne fait pas tant envie que ça…
  • Un compte twitter (oui, je choisis des trucs zarb) / Architecture : Des photos de magnifiques monuments de partout dans le monde. Ça fait rêver.

    DgiCuZ3X0AAhzi5
    La Geisel Library de San Diego (oui, j’en profite pour faire le bibliothécaire)
  • Jeu vidéo / Darkest Dungeon : je m’y mets à la bourre grâce aux promos steam mais c’est vraiment bien fichu ce jeu ! Punitif bien comme il faut et vraiment immersif. Un régal.
  • Catch / Chikara Go Eat Worms! : encore un bon event au dessus du JKI je trouve.June 23 - Worms
    • BLANK (w/Still Life With Apricots And Pears & Ursa Minor In The Night Sky) vs. Hype Rockwell puis Hype Rockwell & The Beast Warriors (Oleg The Usurper & The Proletariat Boar Of Moldova) vs. The Nouveau Aesthetic (BLANK, Still Life With Apricots And Pears & Ursa Minor In The Night Sky) : Je ne suis pas forcément fan de ces six là (à part la gimmick de The Nouveau Aesthetic qui est juste géniale) donc le match m’a laissé un peu de marbre. Très oubliable. *
    • Callux The Castigator vs. Corey Cravat : un squash sans intérêt. Et la fin de carrière de M. Cravat. 1/2
    • Icarus & Travis Huckabee vs. Xyberhawx2000 (Danjerhawk & Razerhawk) : Gros match, ça saute dans tous les sens, c’est intense et bien écrit. Icarus au dessus de ce qu’il fait ces derniers temps. Huckabee convaincant dans ce nouveau rôle, Razer toujours aussi cool et Danjer fait vraiment un bon début. ***
    • Mark Angelosetti vs. Matt Riddle : que d’intensité ! Comme toujours avec Angelosetti mais Riddle arrive à suivre le rythme, ce qui est assez rare. Et on sent qu’il s’éclate. Gros bonus, j’ai été surpris par le final. ***
    • Blanche Babish vs. Solo Darling : J’aime beaucoup le style de Babish, elle fait quelques bon moves par match. Solo, elle m’impressionne de plus en plus ces derniers temps. Du coup, c’est solide sans être transcendant. **1/2
    • 79, Jeremy Leary & Lucas Calhoun vs. The Legion Of Rot (Frightmare, Hallowicked & Kobald) : On ajoute un nouveau vieux Volgar avec Leary et Calhoun. Je ne connaissais pas mais il est convaincant et fait bien le boulot. Je n’étais pas amateur de Leary/Calhoun avant cette année mais ils ont su me séduire in ring et au mic. En face, c’est toujours aussi solide. ***
    • Dasher Hatfield vs. Fire Ant : solide, solide, solide. Et intense. L’évolution de fire-ant est passionnante et j’ai hâte de voir ce qu’il va devenir. ***
    • Au final, un event solide sans match vraiment marquant mais avec cinq très bonnes prestations. L’event de la fiabilité.
Vrac 5

Vrac 4

Encore une fois :

  • Roman / Les étoiles s’en balancent : Encore un roman post-apo, axé aviation cette fois-ci. Globalement plutôt sympa. On rentre bien dedans et on a envie de le dévorer. L’aspect aérien/technologie est très bien fichu, on sent que l’auteur a bien bossé le truc. Et je dois dire que j’ai trouvé l’écriture adaptée et les textes d’ambiance en début de chapitre très bien fichus. J’émets quelques bémols néanmoins puisque j’ai eu du mal à accrocher aux personnages et que ça manque finalement pas mal d’originalité.. Et surtout, cet épilogue inutile. On avait une fin acceptable et l’auteur nous ajoute un dernier chapitre qui m’a semblé à la fois inutile et même handicapant pour le livre dans son ensemble. Dommage de rester sur une sale impression…

51W12kV0JRL._SX210_

  • Série / Glow 1.02 : Bien, blablabla, bien, blablabla.
  • Série / Legion 2.11 : La forme, la forme, la forme. C’est magnifique, le casting est fou furieux (quelques acteurs géniaux et les autres qui suivent très bien), ya des trouvailles qui rendent des scènes marquantes et la bande-son est au niveau. Là dessus rien à dire, on peut être dithyrambique. Par contre, au niveau fond, j’émets quelques réserves. On a quelques faux twist assez prévisibles, des longueurs pour finalement nous amener là où on voulait tous que ça aille. Rien de mauvais hein, juste une petite déception par rapport au potentiel et à la qualité formelle. C’est juste que je me permets d’être un peu plus exigent. Enfin, saison parfaite formellement et un peu au dessus de la première je pense.
  • Série / Cloak and Dagger 1.01 et 1.02 :  encore du Marvel. C’est pas folichon ni révolutionnaire mais ça se laisse regarder. Il faut dire que je m’attendais à ne pas aller très loin et à abandonner bien vite. Les acteurs passent bien et semblent sympathiques, la réa est banale et le scénario un peu accrocheur. A voir mais ils ont retenu mon attention.
  • Catch / Chikara The Infinite Gauntlet : Un peu de retard sur celui-là mais il vaut le coup par deux matchs (et j’aime bien la référence, naturellement). Un vrai bon event :May5-IG-480
    • Arik Cannon vs. Mike Quackenbush : vrai gros match. Je ne m’attendais pas à un Cannon heel pour son retour mais il passe très bien. Cannon est solide et Quackenbush a toujours un niveau fou. J’espère qu’il pourra nous sortir quelques bijoux avant de s’arrêter. Une super ouverture. Un peu étonnant, on a le droit au match sans commentaires mais ça passe bien. J’en ai profité pour me concentrer un peu sur la qualité de réalisation et le travail des cameramans. Impressionnant ça aussi… ***3/4
    • Cornelius Crummels & Sonny Defarge vs. Dez Peloton vs. The Beast Warriors vs. To Infinity And Beyond : un peu de jeu avec le public, un peu de comédie, pas grand chose à se mettre sous la dent. Ce match est surtout là pour donner à manger au champions par équipe. *1/2
    • Bodyslam Bobby & Waistlock Wade vs. Trollzilla (w/The Whisper). Trollzillaaaaaaaaaaaaaaa. C’est rigolo mais ça n’a aucun intérêt à par pour préparer Nicodemus. *
    • Mark Angelosetti vs. Mr. Anderson. Mouaif. C’est rigolo mais Anderson est plus tout jeune. Angelosetti toujours solide. **
    • CHIKARA Campeonatos de Parejas Title, Best Two Out Of Three Falls,
      The Closers (w/Juan Francisco de Coronado) vs. Xyberhawx2000 (Nytehawk & Razerhawk) : on construit le clan Closer/Juan Francisco. J’avais du mal avec ces deux là mais je commence enfin à les apprécier. Il semblerait donc que ça marche sur moi. Match sans grand intérêt. **
    • Infinite Gauntlet Match : Blanche Babish vs. BLANK vs. Cajun Crawdad vs. Callux The Castigator vs. Danjerhawk vs. Dasher Hatfield vs. El Hijo del Ice Cream vs. Fire Ant vs. Flex Rumblecrunch vs. Frantik vs. Glacier vs. Green Ant vs. Grizzly Redwood vs. Hallowicked vs. Hermit Crab vs. Hype Rockwell vs. Icarus vs. Jakob Hammermeier vs. Jeremy Leary vs. Juan Francisco de Coronado vs. Kobald vs. Lucas Calhoun vs. Merlok vs. Oceanea vs. Officer Warren Barksdale vs. Princess KimberLee vs. Solo Darling vs. Still Life With Apricots And Pears vs. The Whisper vs. Thief Ant vs. Travis Huckabee vs. Ursa Minor In The Night Sky vs. Volgar. Là, il y a des choses à dire :
      • Sur le match en lui-même : Très solide, on a tout ce qu’on veut :
        • Un bon cast avec en guest pas mal de revenants (Flex, Glacier, Grizzly, Jakob et surtout le vrai retour de la Princesse) et débuts (Danjerhawk).
        • De bonnes prises, de bons spots, des alliances et trahison. Des impacts.
        • La réalisation. Un match avec autant de monde, c’est un sacré fouilli et illisible pour les spectateurs. Pas de problème ici. Vraiment, l’équipe technique est hyper pro.
        • Un très bon final qui rend hommage à un moment très important de l’histoire du catch (l’histoire du catch et la Chikara, un article potentiellement très riche) : Le RR 1992
        • Un chouette gagnant, inattendu mais assez logique
      • Sur le type de match : je regarde beaucoup de rumble en tout genre (je viens d’ailleurs de mater le retour de Lucha Underground et son nouveau Aztec Warfare) ou assimilé et il faut dire que je suis souvent déçu.
        • C’est un peu comme si tout l’équipe créatrice avait oublié un aspect central du catch : il faut tenir un scénario et raconter des histoires. Mettre juste des mecs qui se tapent dessus, ça ne mène à rien. Mais un rumble, c’est au moins une trentaine de personnes et donc autant de storylines différentes à écrire, en poursuivant/relançant certaines rivalités, en en concluant éventuellement d’autres et en préparant d’autres. Avengers, vous voyez? Bah c’est la même chose, en pire… Tout ces personnages à intégrer, à associer. Tout en tenant compte du rythme nécessaire et de l’aspect physique. Cauchemardesque.
        • Et généralement l’équipe créatrice cède à la facilité, enchaînant entrées, affrontements et sorties sans vraiment se soucier des bases habituelles du catch, se contente de faire plaisir au public en ne lui donnant que de l’action.
        • Et, soyons honnête, la Chikara ne brille pas forcément par le niveau in-ring général de son roster mais par la qualité de ses storylines. Et là -comme d’hab- c’est vraiment bien écrit, on fait avancer de nombreuses rivalités, construisant alliances et tension. Et la plupart des éliminations sont faites en fonction de cela.
      • Compte tenu de tout ce que je viens d’expliquer, je ne peux qu’apprécier ce match et le conseiller : une vraie réussite ****
  • Visite / Montbazon : Ce week-end, j’avais envie de faire une visite touristique avec mon plus grand fils (deux ans et demi). Et de préférence un château médiéval. Inutile de dire que dans les régions des châteaux de la Loire, c’est pas ce qu’on trouve le plus facilement. En farfouillant un peu, j’ai donc fini par trouver le château de Montbazon. Je connaissais déjà vaguement par le festival qui s’y tient : les Historiques du coup, j’ai dit banco. Et j’ai été très agréablement surpris par ce que j’ai découvert.
    Certes le château en lui-même n’est pas le plus intéressant mais le taff de valorisation fait par la (grosse) équipe est des plus remarquables : ils se sont spécialisé dans la mise en valeur des métiers de l’époque proposant même des ateliers pour la famille. Mon gamin a tenu une dague, fait de la poterie, fabriqué une bougie et m’a regardé manier une arbalète. Et a admiré un tir de couillard ! Bref, même s’il était encore un peu petit pour en profiter pleinement, une très bonne visite !

donjon-montbazon-vue-aerienne

Vrac 4

Vrac 3

On reprend :

  • Jeu :
    • J’ai rejoué à Confrontation. Des années plus tard. J’ai pas été très bon mais qu’est ce que c’était cool !
    • Une petite partie de Libertalia : jeu symétrique (on pioche tous les mêmes cartes au même moment) de partage de trésor entre pirates. C’est simple, rapide et le côté symétrique rend le jeu intéressant tactiquement. Une bonne pioche.
    • Une horrible partie de Kemet : 2h pour une demi-partie (sans compte les explications), c’est trop quand tu es crevé. Et pourtant le jeu, assez beau, semble bon (dynamique, agressif et rejouable) et devrait être plus rapide. Mais trois des cinq joueurs qui ne prévoient rien à l’avance et prennent quelques minutes pour réfléchir leur coup, c’est trop. Dommage.

    dc6506ee651ce93e6ca767215857111945d9
    De bien beaux pions
  • Série :
    • Fin de la saison 2 de The Good Fight : Voir article précédent. Un épisode plus tard et je confirme tout ce que je disais. Avec un très beau moment d’émotion sur la fin (en deux mots pour ne pas spoiler : la voiture). Superbe saison, j’en veux une troisième.
    • Légion saison 2 (épisodes 5 à 10) : dans la lignée de ce début de saison et de la saison 1. C’est beau, c’est bien, le casting est hallucinant… mais ça tourne en rond et on retombe dans quelques travers de la saison 1 à privilégier la forme sur le fond.
    • Glow saison 1, épisode 1 : Déjà vu pour ma part mais je voulais la faire découvrir à madame qui aime beaucoup aussi. Pas étonnant, c’est bien écrit, bien joué (Alison Brie est toujours aussi bien et se trouve plutôt bien entourée), la musique est entraînante et ça parle (bien) de catch et de féminisme. Foncez ! Et la saison 2 qui approche…

  • Catch : Chikara, Johnny Kid Invitationnal 2018 : Event assez faible malheureusement, surtout quand on compare avec le niveau qui monte depuis le début d’année. Pas beaucoup d’intérêt :

Jun 9-JKI_480

    • Johnny Kidd Invitational 2018 First Round Match, Travis Huckabee vs. Rory Gulak : solide, remake de l’an dernier. La suite d’une histoire logique. Le nouveau look de Travis va bien avec son nouveau personnage **
    • Johnny Kidd Invitational 2018 First Round Match, Thomas Santell vs. Jigsaw : content de revoir Jigsaw, Santell est fun. Match rigolo sans intérêt. *3/4
    • Johnny Kidd Invitational 2018 First Round Match, Ophidian vs. Solo Darling : meilleur match que j’ai vu de Solo. Ophidian toujours solide. Probablement le meilleur match du tournoi. ***
    • Johnny Kidd Invitational 2018 First Round Match. Colt Cabana vs. Green Ant : sympa de revoir Cabana. Green Ant montre qu’il a le niveau pour s’intaller. **
    • Eight Man Tag Team Match Danjerhawk, El Hijo del Ice Cream, Sonny Defarge & Thief Ant vs. Frantik, Hermit Crab, Still Life With Apricots And Pears & The Whisper : match solide et rigolo (on prend huit demi tag team et on mélange). On a là l’avenir de la fédération et il est plutôt souriant. Pas mal de moment potaches et sympa et un finish sympa. ***
    • Johnny Kidd Invitational 2018 Semi Final Match numéro 1 Colt Cabana vs Ophidian. Classique de la Chikara. Rien à redire. **
    • Johnny Kidd Invitational 2018 Semi Final Match. Travis Huckabee vs. Thomas Santell. Squash logique et sans grand intérêt à part poser le côté dominateur de Travis. *
    • Tag Team Match The Legion Of Rot (Frightmare & Hallowicked) (w/Kobald) vs. The Beast Warriors (Oleg The Usurper & The Proletariat Boar Of Moldova). Classique, solide,… Ca permet d’associer Hype aux Warrior. Dispensable. *1/2
    • Singles Match Volgar vs Cornelius Crummels. Construction de The Proteus Wheel, on passe. *
    • Johnny Kidd Invitational 2018 Final Match. Les mecs sont solides mais crevés. Pas facile du coup. Mais ça permet de conclure le push logique de Travis. **
  • Maison d’édition : Pour mon anniversaire, madame m’a offert Tout le monde gagne. Très bon livre au passage mais ça m’a permis de découvrir l’éditeur : Monsieur Toussaint Louverture. Outre un nom cool, c’est un très beau projet qui publie des livres anciens et originaux introuvables en France. Et surtout dans des éditions magnifiques. je ne peux que vous encourager à les surveiller ! Et en particulier leur magnifique prochain projet :xpage_5-13-6c763.jpg,q1497811840.pagespeed.ic.DZdP4Mt_so

 

Vrac 3

Chikara !

Je n’en fais pas mystère, je suis amateur de catch. Pas un gros fan à la base, juste un amateur. Malheureusement, ce qui est proposé par la plus grosse compagnie (la seule que vous connaissez probablement : la WWE) ne me convient pas. Pourquoi? Parce que dans le catch, j’aime que l’on me raconte de bonnes histoires. Dans le ring et à côté. Et là dessus, la WWE est assez décevante.

Heureusement, à l’heure d’internet, l’offre est pléthorique et on peut suivre de nombreuses fédérations diverses et variées (j’ai déjà évoqué Lucha Underground). Et là-dedans, un peu au hasard, j’ai découvert mon bonheur : la Chikara !

chikara-logo

Qu’est-ce donc que la Chikara? Par quoi commencer? Vais faire dans l’ordre, par l’origine.

Ça commence en 2002 lorsque deux types, Reckless Youth et Mike Quackenbush fondent une école de catch, la Wrestle Factory, puis quelques mois plus tard, une fédération, la Chikara pour mettre en avant les jeunes recrues et quelques stars extérieurs. Dès le début on a ainsi cette volonté de former de jeunes catcheurs. Youth ne reste pas longtemps en place et Quackenbush gère la Chikara solo depuis lors, assurant aussi l’essentiel de la formation, assisté entre 2004 et 2007 par Chris Hero, puis par Claudio Castagnoli (jusqu’à ce qu’il passe à la WWE) puis par d’anciens de la maison (actuellement, les plus connus doivent être les deux frères Gulak et le génial Chuck Taylor).

Coté produit, on a un catch très technique et de très bon niveau. Il y a une grosse inspi de la lucha libre (le catch mexicain) dont la fédération reprend pas mal de codes (rudo/technico, masques et gimmick improbables, énormément de matchs par équipe de 2/3/plus) et pas mal de partenariats à l’internationale (Surtout le Japon et le Royaume-Unis). Autre énorme inspiration évidente : toute la pop-culture et en particulier les comics. On retrouve énormément de similitudes dans la façon d’écrire les personnages et les histoires. Et de nombreuses références.

Malheureusement, la chikara reste une fédération de formation et se fait logiquement régulièrement piller ses plus gros talents ce qui tend à rabaisser régulièrement le niveau. Actuellement, le niveau est pas mal remonté et ils proposent un catch très familial avec des matchs pas mal déjantés. Une trentaine d’événements par an disponible sur abonnement. Et dont une partie des matchs et des promos se retrouvent après sur Youtube.

J’essayerai de vous parler plus tard de différents moments historiques et de l’actu de la fédération mais, pour commencer, je vais vous proposer deux matchs, assez emblématiques de la fédération :

  • Des matchs de très haut niveau entre des mecs du cru (Quack, Jigsaw et Cesaro) et des guests (Daniel Bryan) :

  • Des matchs totalement improbables où les mecs font n’importe quoi et s’éclatent :

Voilà, en quelques mots ce qu’est la Chikara

PS : j’en profite pour faire de la pub pour l’association de catch orléanaise qui est en train de se monter depuis quelques mois déjà et qui fait du bon boulot : l’OWA !

Chikara !

Vrac 2

Go, go, go :

  • Bouquin :
    • Les temps sauvages : ça se lit vite, ça se dévore et c’est bien écrit pour ça. J’y avais été confiant parce que j’avais beaucoup aimé le premier tome. Bref, satisfait? Pas vraiment. J’ai eu l’impression de relire le même en un peu moins bien. De la redite, moins de dépaysement, des nouveaux personnages qui semblent des clones des précédents… Une petite déception pour moi même si c’est, je le répète, toujours aussi bien rythmé.
  • Série :
    • Legion 2.04 : bwaaaaaaaaaaaaaaaaah. C’est bien. J’avais mis ça de côté et je suis ravi de reprendre enfin. C’est toujours aussi bien. Et oui, il faudra que je fasse plus construit.

legion-5876f39e4cbb3-1

    • The good fight 2.02 à 2.12 : Je me suis enfilé ces épisodes et c’est, à mon sens et pour le moment, la saison la plus réussi des 9 de the Good Wife/Good Fight. Il y a un je ne sais quoi d’étrange et de baroque dans ce début de saison. Peut-être l’adaptation à Trump/président ? Et c’est vraiment réussi comme parti pris.
    • Les années campus : les productions d’Apatow avant qu’il soit vraiment connu. Petite série comique sans prétention avec un sacré casting vu quelques années plus tard. C’est blindé de caméo de gens qui se sont fait un nom depuis. On se marre bien devant et c’est tout ce qu’on lui demande.
  • Article web :
    • Wasteland : J’aime bien Rockyrama en général et cet article sur « un burning man à la Mad-Max » était plutôt sympa. Pas beaucoup de contenu, juste des images bien folles !
noresize-unknown-6
Un jour les gens comprendront la grandeur de Mad Max 3…
  • Jeu de figurine :

PS : article précédent édité, j’avais condensé le commentaire sur The Terror dans celui de The Good Fight, j’ai réparé ça.

Vrac 2