Jdr : Édimbourg by night. Session 4

Le temps me manque en ce moment donc j’ai pris du retard, ayant cette partie de Vampire et notre début de campagne de Qin à raconter. On a joué il y a un bon moment de cela donc ce résumé va être relativement court. Et les illustrations,… un peu particulières…

On a aussi profité de cette partie pour -enfin- faire une phase d’expérience et permettre aux personnages de progresser. Mais les joueurs ont décidé de garder leurs points pour plus tard.

Les liens qui vont bien :


De retour de Londres, les trois jeunes vampires sont immédiatement reçus par le prince De Nemours, en compagnie de qui se trouvent les deux préfets de la ville ainsi que la sire de Fergus, Elisabeth. C’est l’occasion pour Nigel d’être présenté à ces quatre importants personnages et de rencontrer ainsi ce qui semble être le conseil restreint de la ville, en charge de la politique quotidienne. Tous trois décident de partager leurs découvertes londoniennes, à l’exception des liens avec Victor, le sire d’Hitomi.

Ces informations préoccupent énormément De Nemours qui décide de décharger les trois jeunes vampires de cette affaire -ainsi que de tout ce qui concerne Dellula puisque tout cela peut-être lié- mais sans leur interdire de se renseigner à ce sujet, tant qu’ils l’informent de nouvelles avancées. Il les renvoie à leur mission première : surveiller le quartier de Leith et s’assurer que rien d’anormal ne s’y déroule. Il décrète aussi que Nigel va rejoindre la coterie formée par Fergus et Hitomi.

Les temps qui suivent sont beaucoup plus calmes du côté d’Edimbourg. Leith est calme, le port ne bouge pas trop et cela permet aux trois jeunes vampires de faire plus ample connaissance (Nigel ayant décidé d’emménager dans l’immeuble de Fergus) et de lancer quelques recherches concernant ce qu’il s’est passé à Londres. Seul un courrier vient un peut troubler cette quiétude : il vient tout droit de Glasgow et a été envoyé par la sire de cette ville pour les remercier pour le magnifique cadeau qu’ils lui ont trouvé. Elle estime qu’il leur doit dorénavant une faveur.

ABP-8318 ABC_Tues HPA_APT EWeekly SPRD 10_12 thru 10_19 .indd
L’immeuble de Fergus, modèle de collocation.

C’est, après quelques jours de calme relatif, qu’une surprise les cueille au réveil, sous la forme d’un étrange esprit flottant dans les airs et rappelant de mauvais souvenirs à Fergus et Hitomi : il semblerait que l’étrange habitant du château souhaite les voir et utiliser la faveur qu’ils lui doivent. Suivant cet étrange messager, ils se rendent sur place pour le rencontrer à nouveau. Sa requête est claire : surveiller le plus possible Luigi Giovanni et s’assurer qu’il respecte bien les interdictions que lui ont imposé De Nemours (ne pas toucher à tout ce qui concerne la mort et laisser le château tranquille). Tous les trois décident donc d’accepter cette demande et quelle meilleure façon pour surveiller un individu que de commencer à travailler pour celui-ci?

casper
De meilleurs messagers que les rats?

Luigi accepte cette candidature avec plaisir même s’il est un peu déçu par le refus de Fergus d’utiliser sa galerie comme plaque tournante du trafic de drogue. Mais ce n’est pas grave, il a d’autres idées pour utiliser leurs différents talents. Il décide donc de les envoyer sur le terrain s’occuper d’éventuels concurrents qui tenteraient de s’en prendre à son monopole (accordé par De Nemours lui-même). En paiement, il accepte de contacter son cousin islandais et de lui demander différentes informations.

Les premières missions qu’il donne au groupe n’offrent pas de grandes difficultés. C’est avant tout des façons de les mettre dans le bain et de tester leur loyauté, voir s’il peut leur faire confiance. Mais c’est l’occasion, pour tous les trois, de découvrir que la famille Giovanni délègue énormément leurs petits trafics, semblant un peu détachés de tout cela. Mais il demeure impensable pour eux d’abandonner ces activités lucratives.

Après quelques nuits, Luigi confie finalement une tâche un peu plus importante à NigelFergus et Hitomi : quelques Brujah, fraîchement arrivés de Glasgow tentent de mettre en place un réseau indépendant dans un des quartiers les plus mal-famés de la ville. Il faut les faire abandonner leur idée, quitte à en éliminer quelques-uns. Et récupérer le produit. Ce groupe est installé dans un centre commercial à l’abandon. Alors que les deux hommes tentent de parlementer avec les premiers vampires qu’ils rencontrent (ils se retrouvent face à un trio de débiles qui refusent tout argumentaire), Hitomi ne s’embarrasse pas de tant de subtilité, elle s’infiltre dans le bâtiment, récupère la drogue qui traîne et utilise un des brasero des dealers pour mettre le feu au refuge des dealers, provoquant une panique généralisée.

Malgré les importants dégâts provoqués par l’incendie et les réactions instinctives qui ont suivi (plusieurs des vampires présents ont perdu le contrôle de leurs nerfs, effrayés par le feu), Luigi Giovanni est ravi par le succès de cette opération et les félicite chaleureusement. Il estime par ailleurs que les Brujah n’en resteront pas là et que d’autres actions coup de poings risquent d’être nécessaire. Fergus émet au passage l’idée qu’Emily Borthwick devrait pouvoir résoudre cela…

Par ailleurs, De Nemours n’est heureusement pas au fait de ce qui s’est passé… Il serait probablement assez remonté s’il savait que des vampires avaient osé faire un tel esclandre dans sa ville.

Jdr : Édimbourg by night. Session 4